PARTAGEZ SUR

SPIRULINE

Pourquoi la spiruline

Petit rappel historique

La spiruline (Arthospira platensis) cyanobactérie dite aussi algue bleue, est un micro-organisme qui se développe rapidement par photosynthèse dans un milieu aquatique saumâtre (chargé de divers sels), chaud et ensoleillé. Elle se présente au microscope sous la forme de minuscules filaments (0,1 à 0,3 mm de long) normalement enroulés en spires.

Apparue il y a environ 3 milliards d’années, elle fait partie des plus anciennes formes de vie de notre planète.

Elle a été consommée depuis des siècles par certaines populations des régions chaudes qui la trouvent dans des lacs où elle se développe naturellement : Afrique, Amérique latine et Asie. Les Aztèques la récoltaient, comme aujourd’hui encore l’ethnie Kanembou, riveraine du lac Tchad, qui la commercialise à l’état de galettes sèches sous le nom de dihé.
Pour en savoir plus, consultez l'excellente étude faite par la FAO sur les Kanembou.

On la trouve encore à l’état naturel dans certains lacs d’Afrique de l’Est (Vallée du Rift).

Ce n’est pourtant que depuis un peu plus d’un demi-siècle que ses propriétés remarquables ont été mises en évidence par les scientifiques.

Exploitée industriellement après la seconde guerre mondiale de façon extensive dans des lacs en Amérique latine, elle est actuellement surtout produite de façon intensive et technique en bassin, soit par des entreprises industrielles, soit par des fermes de type artisanal.

La spiruline, produit naturel, apporte les nutriments essentiels à la vie de l’organisme humain. Elle permet ainsi de rééquilibrer et d’enrichir l’alimentation là où celle-ci n’apporte pas ces nutriments en quantité suffisante, du fait de la méconnaissance ou d’un manque de ressources naturelles.

 

Pourquoi TechnAp a choisi la spiruline ?

TechnAp a comme principe directeur de son action le développement durable en luttant contre la malnutrition et en améliorant la santé des populations des Pays En Développement. TechnAp a choisi la spiruline comme moyen principal de développement en raison de ses qualités nutritionnelles exceptionnelles et de ses capacités à renforcer les défenses immunitaires.

La culture et la diffusion de la spiruline nécessitent cependant un investissement éducatif important, aussi bien au plan technique qu’au niveau de l’éducation nutritionnelle. C’est la raison pour laquelle TechnAp a développé 3 pôles de compétences qui soutiennent ce volet « éducation » :

  • Un centre de formation à la spiruline en France à Hyères au Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles, crée par TechnAp.
  • Une éducation et une formation nutritionnelle adaptée au PED. Cette éducation est indispensable si l’on veut pouvoir diffuser la spiruline et l’adapter aux habitudes alimentaires locales.
  • Un éducation managériale, car gérer une Unité de Production nécessite des compétences techniques commerciales et managériale.

Missions de Technap

 

Qu’est-ce que la spiruline ?

Aliment naturel aux vertues exceptionnelles

Oportunum est, ut arbitror, explanare nunc causam, quae ad exitium praecipitem Aginatium inpulit iam inde a priscis maioribus nobilem, ut locuta est pertinacior fama. nec enim super hoc ulla documentorum rata est fides.


Aliment ancestral natif d’amerique latine et du Tchad

Oportunum est, ut arbitror, explanare nunc causam, quae ad exitium praecipitem Aginatium inpulit iam inde a priscis maioribus nobilem, ut locuta est pertinacior fama. nec enim super hoc ulla documentorum rata est fides.

 

Aliment ancestral natif d’amerique latine et du Tchad

Oportunum est, ut arbitror, explanare nunc causam, quae ad exitium praecipitem Aginatium inpulit iam inde a priscis maioribus nobilem, ut locuta est pertinacior fama. nec enim super hoc ulla documentorum rata est fides.

 

.

Apports nutritionnels

apport nutritionel

LA SPIRULINE EST SPÉCIALEMENT INTÉRESSANTE POUR SES APPORTS EN :

  • Protides : ils représentent 50 à 70% de son poids sec selon la saison (soit 2 fois plus que le soja et environ 3 fois plus que la viande et le poisson), ce qui en fait l’aliment le plus riche actuellement connu en protéines d’excellente qualité car elles contiennent tous les acides aminés essentiels. 
    De plus, leur assimilation est excellente en raison de l’absence de cellulose. Son indice d’utilisation protéinique de 53 à 61%, est proche de celui de la caséine, protéine de référence alimentaire ;
  • Lipides : compris entre 6 et 8% du poids sec, ils sont composés en particulier d’acides gras non saturés, avec une forte concentration en acides gras essentiels, spécialement oméga ; Glucides : avec 13 à 25% de la matière sèche, ils sont insuffisants en quantité pour une ration alimentaire quotidienne.
    La spiruline doit donc être associée aux autres sources de glucides que sont les aliments caloriques de l’alimentation traditionnelle : céréales, racines et tubercules, haricots, pois divers, banane plantain, etc.
  • Minéraux : Il convient de souligner une très grande teneur en fer, élément notoirement insuffisant dans les régimes des pays en développement du fait de la pauvreté de l’alimentation traditionnelle en viande, poisson et même en légumes.
    Ce fer est très utile pour combattre les anémies.
  • La spiruline contient : calcium, phosphore et magnésium en quantités comparables à celles trouvées dans le lait, intéressant dans les pays où la pauvreté du sol en magnésium, en particulier, provoque des syndromes de carence dont des troubles cardio-vasculaires et nerveux.
  • Vitamines : La spiruline contient de nombreuses vitamines, particulièrement la provitamine A (bêta-carotène), précurseur de la vitamine  A qui permet de combattre à faible coût les cécités dues à la xérophtalmie, sans risque de surdosage.
    Elle contient également des vitamines B notamment B 12  favorable à la maturation des globules rouges, ainsi que de la vitamine E reconnue comme antioxydant et particulièrement important pour les femmes enceintes.
  • Pigments :   Elle contient de nombreux pigments et en particulier la chlorophylle  et surtout la phycocyanineimportant stimulant du système immunitaire.

Spiruline & malnutrition

spiruline malnutrition

Depuis plus de 20 ans, TechnAp a fait le choix de promouvoir la spiruline dans la lutte contre la malnutrition et l’amélioration de la santé dans les pays d’Afrique, car :

  • La spiruline est le produit naturel le plus riche en nutriments facilement absorbables par l’organisme. Elle apporte une aide précieuse dans le traitement des déficiences alimentaires, anémies et faiblesses dues à la maladie. Elle est bon marché par rapport aux vitamines de synthèse ou aux médicaments d'importation ;
  • La spiruline renforce les défenses immunitaires, ce qui est particulièrement utile pour les personnes vivant avec le VIH/Sida ;

Plusieurs études, et surtout l’expérience de très nombreux médecins ou infirmiers, ont montré l’efficacité de la spiruline.

 

Produit nutritionnel exceptionnel

…POUR LES JEUNES ENFANTS (0 À 5 ANS)

Soit parce que le lait maternel est trop pauvre, voire absent, soit parce que l’enfant supporte mal le sevrage, soit encore à la suite de diarrhées ou d’infections, une grande proportion de jeunes enfants (0 à 3 ans) souffre de malnutrition.

L’apport de 2 à 5g par jour de spiruline (1 cuiller à café rase = 5g) dans l’alimentation de l’enfant pendant 15 jours à trois semaines va accélérer sa remise en forme et consolider son rétablissement.

Préventivement, il est souhaitable d’ajouter un peu de spiruline de façon régulière à la bouillie des petits (1/2 cuiller à café de 0 à 2 ans, 1 cuiller à café au-delà), afin d’augmenter leur résistance aux maladies et favoriser leur croissance.

…POUR LES ENFANTS OU ADULTES BIEN PORTANTS

Les ressources alimentaires disponibles et les habitudes nutritionnelles peuvent entraîner des carences sans que les consommateurs aient conscience de ne pas être correctement nourris.

La spiruline contient des éléments nécessaires au rééquilibrage de la nourriture traditionnelle (vitamines, protéines et oligoéléments).

…POUR LES FEMMES ENCEINTES ET LES ACCOUCHÉES

Souvent, les femmes enceintes très jeunes, ou connaissant des grossesses rapprochées, souffrent de fortes carences en fer entraînant des anémies plus ou moins prononcées, responsables du décès de nombreuses femmes pendant la grossesse ou l’accouchement, soit 20% des décès maternels. La spiruline, grâce à sa teneur en fer élevée, apporte une réponse adaptée à cette carence : 10g par jour (1 cuiller à soupe) pendant 3 semaines, ajoutés à la nourriture traditionnelle, offrent un traitement simple, bon marché et efficace.

En l’absence de test sanguin (taux d’hématocrites) on diagnostique facilement l’anémie ferriprive par un état de lassitude, manque d’entrain, fatigue extrême, tissu conjonctif (sous les paupières) blanc au lieu d’être rouge (examen du blanc de l’œil).

Notons que le fer présent dans la spiruline est directement assimilable par l’organisme et qu’on n’a pas noté de contre-indication avec d’autres traitements.

 

La spiruline renforce les défenses immunitaires

La prise de spiruline (10g par jour, soit 1 cuiller à soupe pour un adulte) aide l’organisme à recouvrer ses forces et mieux lutter contre l’infection.

Comme la plupart des plantes, la spiruline contient plusieurs composants qui, agissant en synergie, ont des effets favorables dans la lutte contre les maladies.

La spiruline n’est pas un médicament. Elle ne guérit ni du Sida ni des autres maladies infectieuses, mais elle aide efficacement le patient dans sa lutte contre la maladie et ses conséquences.

Chez les adultes atteints d’une maladie infectieuse grave, comme la tuberculose ou le paludisme, mais aussi la drépanocytose, le diabète, l’hypertension, le cholestérol, le sida, etc., chez les convalescents ou chez les vieillards, la maladie et l’âge affaiblissent l’organisme et provoquent des carences en micronutriments. Il a été constaté que la spiruline permet de recouvrer des forces au plus vite et renforce l’appétit.

De nombreuses études in vitro et in vivo ont été faites (peut-on envisager un renvoi à une bibliographie pour ces études ?) pour analyser les mécanismes d’action de la spiruline sur le virus VIH et sur le malade atteint du Sida afin de comprendre les raisons des effets bénéfiques constatés. La spiruline, comme d’autres micro-algues, a des propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques.

Mais surtout elle est dotée de propriétés immunostimulantes. La spiruline régule favorablement le système immunitaire en augmentant l’activité des macrophages, des cellules T et « killers cells », permettant ainsi de mieux lutter contre les maladies opportunistes, qu’elles soient virales ou bactériennes, présentes chez les sujets immunodéprimés.

Par ailleurs, la spiruline aurait un effet anti-inflammatoire sur les cellules intestinales mises à mal par la (tri) thérapie, assurant ainsi une meilleure assimilation de ces médicaments et des nutriments.

La spiruline une réponse adaptée aux pays chauds et en particulier à l’Afrique subsaharienne

enfants

La production de spiruline est particulièrement bien adaptée aux PED, en raison en particulier du climat, de la géographie et des faibles ressources énergétiques. La culture et la diffusion de la spiruline s’inscrivent ainsi dans une perspective de développement durable.

Les 5 critères marquants qui seront développés par la suite sont les suivants:

►  Soleil + chaleur = photosynthèse

►  Faible surface nécessaire

►  Ne nécessite pas de terre arable

►  Faibles besoins en eau et en énergie

►  Pas de pesticide

 

Production facilitée par la température et l'ensoleillement

Cultivée dans un milieu approprié, la spiruline se développe très rapidement par photosynthèsesi la température est comprise entre 25° C et 37° C et si la lumière est suffisante.

Dans des conditions favorables, elle double son poids en quatre jours.

Ces facteurs propices - température et ensoleillement - se retrouvent dans de nombreux pays chauds. Il est cependant parfois nécessaire de prévoir une protection des bassins de culture. En effet, une pluviométrie excessive dilue le milieu et peut provoquer des débordements. De même, un ensoleillement trop fort entraîne une évaporation élevée et peut aller jusqu’à provoquer la photolyse et donc la mort de la spiruline.

Production économiquement adaptée aux PED

La production, dans des Unités de taille suffisante, permet de réduire le prix de revient de la spiruline et de le rendre plus compatible avec le pouvoir d’achat des PED. A titre indicatif, le prix de revient est de l’ordre de 35 €/Kg.

La réalisation des installations puis leur exploitation se traduisent par des créations d’emplois et le développement d’un esprit entrepreneurial, ce qui a un impact positif sur l’économie locale.

Une ferme exploitant environ 900m² de bassins doit constituer une unité autonome économiquement viable.

Des installations de plus petites dimensions se conçoivent également, dans le cadre par exemple d’un orphelinat, d’un centre de santé ou d’un mécénat, sans rechercher l’équilibre financier du compte d’exploitation. La spiruline peut alors être consommées fraîche (non séchée), ce qui en diminue le coût.

 

Production en lien avec le développement durable

La production de spiruline répond aux besoins des générations présentes à qui elle amène des  emplois locaux tout en fournissant un nutriment de haute qualité.

Mais elle ne compromet pas les capacités des générations futures à satisfaire leurs besoins :

  • Elle demande une superficie faible comparée aux autres sources de protéines issues de l’agriculture ou de l’élevage.
  • La consommation d’eau est réduite. Elle est essentiellement le fait de l’évaporation et des purges indispensables au maintien des bonnes caractéristiques du milieu de culture.
  • Les besoins en énergie sont limités à l’agitation des bassins, au pompage éventuel, au séchage de la spiruline et à son conditionnement. La substitution d’énergies d’origine fossile par des énergies renouvelables (solaire, biogaz) est appelée à se développer.
  • Elle ne demande aucun produit de traitement (herbicides, fongicides, pesticides…). Les intrants indispensables pour apporter à ce micro-organisme les éléments minéraux dont il se nourrit sont essentiellement des composés chimiques naturels : sels minéraux de base habituellement admis pour l’agriculture biologique. La production d’une spiruline 100% bio est envisageable.

 

Produit écologique

Les conditions de culture de spiruline, dans une eau saumâtre (bulle) qu’est-ce que ça veut dire? à un pH voisin de 10,5, écartent toute tentation de recours à quelque pesticide que ce soit : ni herbicide, ni fongicide, ni insecticide.

Ce milieu de culture est de plus hostile aux micro-organismes pathogènes pour l’homme qui ne peuvent donc contaminer le produit récolté.

Récoltée, séchée et conditionnée suivant des règles d’hygiène contrôlées, la spiruline ne nécessite aucun traitement de conservation.

La cuisson est à éviter, afin de lui conserver l’intégralité de ses constituants. Le chauffage à température élevée en diminue en effet la valeur alimentaire par destruction de protéines essentielles et de vitamines.

Recherche & développement

recherche développement

TECHNAP, DEPUIS SA CRÉATION, RECHERCHE LES SOLUTIONS TECHNIQUES LES PLUS APPROPRIÉES AUX PAYS EN DÉVELOPPEMENT.

Son pôle Recherche & Développement porte sur deux aspects essentiels: technique et nutritionnel.

 

Recherche & développement technique

L’expérience acquise, l’évolution des besoins, le désir permanent de progresser font que TechnAp ne cesse de rechercher des solutions nouvelles tant pour la construction des fermes de production, leur exploitation et la distribution, que pour les aspects plus théoriques concernant la spiruline elle-même.

Le nombre de fermes de spiruline « humanitaires » allant toujours croissant, il est bon en effet de rechercher ce qui fonctionne le mieux, de s’informer des innovations et de s’en inspirer.

Rien n’est définitivement fixé et TechnAp s’assure de progresser à toutes les étapes d’un projet :

  • Construction des bassins et de leurs équipements,
  • Méthodes de culture et de récolte,
  • Méthodes de séchage,
  • Méthodes de conditionnement,
  • etc.

 Les technologies utilisées doivent s’adapter au coup par coup.

Aussi faut-il prendre en compte certains impératifs tels que :

  • Recherche de prix de revient les plus bas possible,
  • Possibilité de trouver sur place des matériels, des équipements, des artisans performants,
  • Dimension de la ferme et taille des bassins de culture,
  • Faire le choix entre des équipements sommaires, bon marché, entièrement conçus sur place, mais qui s’avèrent vite coûteux en maintenance, et des équipements plus sophistiqués, plus chers à l’achat et qu’il est nécessaire d’importer.

Après le démarrage de l’exploitation, de nouveaux impératifs, pouvant faire l’objet de recherche, émergent comme :  

  • L’insertion et l’impact d’une ferme de spiruline dans l’environnement,
  • Le système de suivi et de contrôle de gestion,
  • L’Élaboration des argumentaires ciblés auprès des prescripteurs et des  consommateurs,
  • La création de filières agroalimentaires comportant de la spiruline.

 

Recherche & développement nutritionnel

- CONCERNANT LES SOUCHES

Malgré de nombreuses thèses consacrées à la croissance de la spiruline et à ses propriétés, on ignore encore pourquoi la spiruline peut se présenter en hélice cylindrique (type Lonar), en serpentin plus ou moins rectiligne (type Paracas) ou en bâtonnet (droite). L’apparition de la forme droite est redoutée. Le retour aux formes Lonar ou Paracas est possible mais inexpliqué et mal contrôlé.

Une étude serait utile pour mieux connaître les facteurs modifiants la morphologie de la spiruline et sa physiologie  (stress dû à des modifications de l’éclairement, de la température, de la salinité, du pH, du vieillissement du milieu, etc. ?). La physiologie des différentes morphologies de la spiruline pourrait compléter cette étude.

- CONCERNANT LE STATUT DE LA SPIRULINE :

Les bienfaits de la spiruline sont indéniables aussi bien pour lutter contre la malnutrition que pour renforcer les défenses immunitaires et par là, aider les personnes vivants avec le VIH/Sida. La grosse difficulté aujourd’hui est d’en faire la démonstration. TechnAp a bien essayé entre 2008 et 2011 au travers de sa campagne de distribution de spiruline dans des cantines scolaires de Koudougou d’effectuer une étude clinique auprès des 700 enfants auxquels la spiruline était distribuée. Ces tests (en double aveugle en particulier) se sont avérés impossibles à réaliser, car la méthodologie nécessaire pour aboutir à un résultat probant n’a jamais pu être mise en place.

Les petites nouvelles de la spiruline

TECHNAP- Jean-Paul JOURDANLES PETITES NOUVELLES DE LA SPIRULINE ARTISANALE ET SOLIDAIRE

Vous pouvez lire chaque fin de mois sur le site  Petites Nouvelles de la Spiruline les quelques petites nouvelles concernant le développement de la spiruline artisanale, à titre d'entr'aide entre petits producteurs.

Ce site héberge les archives des Petites Nouvelles de la Spiruline depuis l'origine, ainsi que le manuel de culture dans sa version la plus à jour. Vous aurez ainsi sur votre bureau un outil très utile, gratuit et facile à utiliser grâce à son moteur de recherche interne.

N.D.L.R. : les infos données ne doivent pas être considérées comme exhaustives ; il existe des projets ou des réalisations que nous ne connaissons pas, et d'autres que nous connaissons mais que leurs promoteurs nous demandent de ne pas publier pour le moment, et nous sommes tenus de respecter leur volonté.

Jean-Paul Jourdan, membre du Conseil d'Administration de Technap et auteur des "Petites Nouvelles de la spiruline".

Vous pouvez consulter les dernières informations :

TECHNAP - Petites nouvelles de la spiruline

La spiruline, aliment Santé

Pourquoi
la spiruline ?

Spiruline &
Malnutrition

TechnAp - Spiruline & Malnutrition

Apports
nutritionnels

TechnAp - Apports nutritionnels

Culture de la
spiruline

TechnAp - Culture de la spiruline

Spiruline une
réponse adaptée

TechnAp - réponse adaptée

Spiruline Aliment
du XXIème siècle

TechnAp -Aliment natif du XXIème siècle

Spiruline
& pays chauds

TechnAp - Spiruline & pays chauds

Recherche &
développement

Les petites nouvelles
de la spiruline

TechnAp - petites nouvelles de la spiruline

30 ANS D’EXPERTISE DANS LA CULTURE DE SPIRULINE ET LA CREATION D’UNITES DE PRODUCTION AUTONOMES ET PERENNES

Depuis plus de 20 ans, TechnAp a fait le choix de promouvoir la spiruline dans la lutte contre la malnutrition et l’amélioration de la santé dans les pays d’Afrique, car :

La spiruline est le produit naturel le plus riche en nutriments facilement absorbables par l’organisme. Elle apporte une aide précieuse dans le traitement des déficiences alimentaires, anémies et faiblesses dues à la maladie. Elle est d’ailleurs bon marché par rapport aux vitamines de synthèse ou aux médicaments d'importation.

La spiruline renforce les défenses immunitaires, ce qui est particulièrement utile pour les personnes vivant avec le VIH/Sida,

Sa production est tout à fait adaptée aux pays d’Afrique, du point de vue climatique, économique  et  de développement durable.

Plusieurs études , et surtout l’expérience de très nombreux médecins ou infirmiers, ont montré l’efficacité de la spiruline : Apporter des solutions appropriées (grâce à des technologies adaptées) pour lutter contre la malnutrition et améliorer la santé dans certaines régions d’Afrique (pays en développement), notamment grâce à la Spiruline


 

La culture de la spiruline

TechnAp - Spiruline - Culture de la spiruline

La culture de la spiruline

La production de spiruline paraît simple en théorie mais en réalité est assez délicate. Elle nécessite le respect de différentes étapes et de l’attention à chacune d’elles notamment pour :

  • L’ensemencement,
  • La nourrir dans le bassin (éviter qu’elle ne meure),
  • Ne pas la casser (en cours de récolte et de pressage),
  • Conserver tous ses nutriments (température et temps de séchage),
  • Garantir l’hygiène et la sécurité alimentaire tout au long du processus

Chaque projet est différent en fonction :

  • des besoins exprimés (dimensionnement),
  • des conditions climatiques.

Sa réalisation  doit répondre à un cahier des charges bien défini, mais à titre indicatif, la productivité moyenne est de l’ordre de 5 g de spiruline sèche par m2 et bassin et par jour. 1 m2 de bassin produit ainsi environ 1,5 Kg par an.

Dès lors, TechnAp apporte son expertise tout au long du processus grâce à l’expérience et aux compétences de ses bénévoles.

Depuis avril 2016 Technap a sollicité la Fédération des Spiruliniers de France pour l'aider dans la construction des UPS en Afrique. Cédric COQUET a ainsi contribué à la construction de la 2° phase de Raffierkro. Cette synergie de compétence est particulièrement efficace et sera systématiquement envisagée dans le futur.

.

 

Suivez nous sur

     

Maison des associations
2bis, place de Tourraine
78000 Versailles

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Abonnez-vous à la Lettre de TechnAp